CARTE BLANCHE à Alice Cheron

Retour

Alice c’est la plus italienne des françaises et c’est aussi une des femmes dont le joie de vivre est plus que communicative ! Sa voix et sa folie inimitable ne vous auront pas échapper sur son compte Instagram pour commencer !

Elle arrive à Florence en 2010 et vit un véritable coup de foudre avec l’Italie, elle n’en repartira plus. Après avoir travaillé en communication, elle crée une plateforme dédiée au voyage et à l’art de vivre italien !

Au delà de cet immense sourire quasi constant, Alice est une femme qui a su se reconnecter à elle même et comprendre une certaine vision de l’engagement ! Elle partage avec nous une vision authentique du mariage et des conseils pour une petite lune de miel en Italie !

 

Alice, qui es tu ?

Bonjour ! Je suis française en Toscane, à Florence depuis 10 ans. J’ai créé une plateforme sur la joie de vivre à l’italienne qui s’appelle alidifirenze.fr !

Après des fugues en solo pour quitter mon quotidien et reprendre mon souffle, j’ai créé les événements féminins « les Fugues italiennes ». J’ai aussi une websérie sur mon quotidien italien intitulée « Dolce Follia », la folie douce, à retrouver sur YouTube.

Quel regard portes tu sur la mariée d’aujourd’hui ?

J’ai toujours un regard très attendri sur les futures mariées !

Les femmes mettent beaucoup d’elles-mêmes, de leurs rêves de petite fille, de leurs aspirations pour la suite, dans leur mariage. Cela reste un nœud logistique et émotionnel, on doit faire équipe avec une belle famille que l’on connaît peut-être peu. Mais je trouve les mariées d’aujourd’hui plus conquérantes, plus libres de s’affranchir de certains clichés, plus aventurières aussi car il y a de plus en plus de « destination wedding » qui permettent d’embarquer la famille et les amis dans un moment que l’on n’oubliera jamais.

 

 

Comment la mariée italienne est différente de la mariée française ?

Je me rends compte que je n’ai pas assisté à autant de mariage italien que cela ! Mais ce que  peux dire c’est que le fleuriste de mon mariage a été traumatisé que je ne lui commande pas de compositions incroyables (on était en Novembre, durant la période de l’huile nouvelle, j’ai donc demandé une déco uniquement avec des branches d’olivier) ou bien de centre de table fleuri extravagant ! Je crois qu’il y a une surenchère par rapport au style français. En même temps pas de surprise, en Italie on exagère toujours un peu tout !

Quelles traditions du mariage en Italie nous devons absolument connaître ?

Si tu savais comme mon mari m’a saoulée pour avoir des dragées, les fameuses « bombonieri » !! Moi je trouvais ça kitsch, j’ai préféré offrir des pots en terre cuite car on s’est marié à l’Impruneta, dans la ville de la terre cuite. Au final, j’ai cédé et on y a glissé les dragées provenant de chez Migone, une célèbre boutique de Florence.

 

Peux tu décrire la mariée moderne selon toi ?

C’est une femme qui se connaît, qui a une certaine indépendance d’esprit. Elle sait ce qui lui va et sait corriger très vite le tir si elle s’est trompée.

A mon mariage, j’étais enceinte de 6 mois. Au départ j’étais partie sur l’idée d’une robe en dentelle assez floue et très romantique. Erreur, j’avais l’air d’un boudin, j’ai donc opté pour l’inverse, un modèle très près du corps qui m’allait beaucoup mieux !

C’est aussi une femme qui ne suit pas les tendances du moment en matière de mariage mais cherche une robe, un moment, qui correspondent à ce qu’elle a en tête et à son histoire. Une mariée qui se fait confiance en somme !

 

 

Quelles pièces recommanderais tu dans la sélection Blanc Crème ?

Je suis un peu revenue des robes en dentelle et apprécie les modèles finalement assez épurés comme La Freedom de Donatelle Godart ou l’Amanda de la marque À La Robe. Un petit air de Caroline Bessette Kennedy …

J’ai adoré sur le site la sélection d’accessoires, amour pour les boucles d’oreille Florence et les boucles Gabriel à porter avec un chignon super naturel ou les cheveux lâchés.

Pour moi, c’est important que la mariée n’aille pas se fabriquer une tête qu’on ne lui connaît pas, par exemple avec un chignon serré alors qu’elle porte toujours les cheveux lâchés…

 

Les boucles Gabriel

Pourquoi les femmes s’engagent encore de nos jours selon toi ?

L’amour reste le plus beau des paris, que l’on se connaisse depuis 3 jours ou depuis toujours. Je crois qu’on a encore besoin de rêver d’un côté, mais aussi besoin de valeurs qui ancrent, qui stabilisent nos vies. Cette idée d’un cadre « solide » pour créer une famille, ou un quotidien à deux. Et cela même si l’on sait que ce n’est pas le mariage qui fait tout mais bien le travail que chacun va mettre dans le couple.

Quelles seraient pour toi les 3 destinations idéales en Italie pour un voyage de noces ?

Difficile de battre la côte amalfitaine en termes de rêve italien ! Mais pour des lunes de miel en mai-juin ou septembre-octobre car au milieu c’est vraiment le bazar. Il y a des hôtels de luxe extraordinaires (le Caruso à Ravello, Le Sirenuse à Positano…) l’embarras du choix. Je conseille autant la virée bateau avec un local (qui vous fera connaître les restaurants uniquement accessibles par la mer) que les virées plus « nature » comme le sentier des Dieux qui offre la plus belle vue possible sur la côte. Prenez vos Manolo et vos chaussures de trekking !

Pourquoi pas une épopée en bateau dans les îles Siciliennes. La Sicile c’est l’addition de la culture, de la nourriture divine, des lieux de rêve et d’une eau cristalline. Favignana, les îles Eoliennes, Pantelleria … tellement d’identité et de paysages différents ! J’ai une amie qui a créé une société de croisière incroyable avec skipper Sicilien .

Ou bien pour finir, un roadtrip sur la Riviera italienne. Hôtel de rêve à Portofino (au Belmond ou à l’hôtel Piccolo) ou palace décati charmant à Santa Margherita Ligure (Imperiale Palace). La journée, plein d’activités sportives pour ceux qui aiment (kayak, rando), le soir venu une virée bateau privée pour dîner à l’abbaye de San Fruttuoso les pieds dans l’eau.

 

Parle nous des « fugues italiennes » que l’on peut faire à tes cotés !

Ce sont des weekends de 3 jours que j’organise en Italie avec un groupe de 10 femmes qui ne se connaissent pas. L’idée c’est de fuguer pour se retrouver, d’échanger avec des femmes en toute transparence et bienveillance, sans jugement. Pendant 3 jours, on a des ateliers avec des artistes ou personnalités locales, on absorbe la beauté italienne dans des destinations que je maîtrise sur le bout des doigts, on va de surprise en surprise car les femmes connaissent très peu du programme.

Mais finalement on voyage avant tout pour faire un pas vers soi, pour devenir celle que l’on a toujours voulu être !

Pour fuguer avec Alice c’est ici !