Essayer et choisir sa robe de mariée !

Retour

Âmes sensibles, s’abstenir !

Ici on ne vous vendra pas que trouver sa robe de mariée est une quête romantique où l’héroïne pleure quand elle découvre le trésor ! Sortons un peu des clichés, nous sommes des grandes filles, des femmes. Avec nos vies actuelles, nos envies et aussi nos contraintes.

Basé sur notre expérience, on a eu envie de traiter le sujet : de creuser et de comprendre ce qui pousse inlassablement le même comportement chez de nombreuses futures mariées : considérer la choix de sa tenue de mariage comme une quête, une liste de critères avec de trop nombreux essayages…

 

La demande est faite, la décision est prise, vous allez vous mariez ? Félicitations !

On mesure l’excitation maximale qui va s’installer dans votre vie pendant les prochains mois ! Avec elle son lot de décisions à prendre pour faire de cette journée, l’une des plus belles de votre vie. Lieu, date, traiteur, choix des témoins et une question qui vient très vite sur la table : « Je vais porter quoi » ?  La vraie question qu’on devrait toute se poser serait plutôt « Je veux porter quoi » !

Ajoutez à cela la pression, aussi douce soit elle, de vos accompagnants qui veulent le meilleur pour vous mais sans forcément être vous. Voilà pourquoi on rencontre régulièrement des futures mariées perdues, en pleurs, qui doutent d’elles et de leur capacité à faire un choix, celui de leur robe de mariée.

Sentiment qu’il y a peut être mieux ailleurs ? Notre constat est simple : trop d’images, peu de conseils !

Ici on vous dévoile comment en 3 temps assez simples, chacune peut trouver sa robe de mariée, celle qui lui ressemblera le plus, affirmant alors aux yeux de tous sa personnalité, son style, son couple !

« Notre constat est simple, trop d’images et peu de conseils ! On vous livre ici comment en 3 temps, vous allez pouvoir choisir votre robe de mariée avec sérénité et avec style »

1. PREPARER

Et oui, c’est un des secrets des futures mariées qui choisissent leur tenue avec sérénité et avec style !

Aussi excitants soient-ils, les essayages de robe de mariée se préparent. On ne parle pas d’une préparation fouillée mais on se met en condition. On ne cherche pas dans tous les sens en se disant que c’est « pour se faire une idée ». On prépare ses essayages pour en profiter justement !

Pensez au lieu, à vous deux et à votre propre style !

Le lieu conditionne d’une certaine façon la robe que vous porterez lors de la cérémonie ( laissons ici à part le mariage civil). Une célébration en bord de mer, dans un forêt ou dans un Mas provençal ne vous fera pas choisir la même tenue. Une fois qu’on a bien en tête le lieu de son mariage, on pense au style de mariage que l’on souhaite, on y pense à deux ! On pourrait vous citer bon nombre d’anecdote sur le sujet donc mieux vaut s’accorder avant ET à deux si on a envie d’une journée à la cool ou au contraire hyper chic !

On se documente forcément via les réseaux sociaux, via le bouche à oreilles et on sélectionne 2-3 boutiques pour faire ses essayages en fonction de ce qu’on a dit plus haut : style, envies et budget ! 2-3 boutiques seulement ? Oui, oui, oui ! Croyez nous cela suffit amplement ! Moins vous seriez frustrée, plus vous serez perdues.

 

2. RESPIRER

 

Comprenez ici, ouvrez vos chakras !

On sait qu’enfiler une robe de mariée pour la première fois peut être stressant : on se demande si une robe de mariée va nous aller, on ne veut pas ressembler à ses copines, on veut être la plus belle. Tout cela mis dans le choix d’UNE seule robe peut être flippant ! Alors on respire, on profite et on se laisse aussi aider par le showroom ou le créateur.

On reprend les points clés de sa légère préparation et on dé-dramatise. On cherche une robe qui nous va bien, qui nous sublime, qui nous fait rever et qui exprime qui nous sommes, rien de plus.

Vous rêvez de satin mais cela ne vous va pas ? Next ! Vous rêver d’une robe fourrreau, mais ce n’est pas le plus flatteur sur vous ? On zappe !

Sans regret, on ne le répètera jamais assez : une robe de mariée c’est vous c’est votre personnalité qui s’exprime et aucune autre MAIS c’est aussi une robe pour aimer, pour bouger et danser.

Oui vous allez être regardée par tous mais vous allez aussi vivre dedans !

On s’autorise donc d’essayer les robes qui nous font envie en images mais aussi celles que l’on nous conseille, celles qui nous révèlent et nous mettent en valeur.

« Vous rêvez de satin mais cela ne vous va pas, next ! Vous rêver d’une robe fourrreau, mais ce n’est pas le plus flatteur sur vous, on zappe !

Sans regret, on ne le répètera jamais assez : une robe de mariée c’est vous c’est votre personnalité qui s’exprime et aucune autre MAIS c’est aussi une robe pour aimer, pour bouger et danser. »

3. CHOISIR

 

Point clé : on essaie et on choisit !

On essaie, on réfléchit, on débriefe mais croyez nous, choisir c’est libérateur. Parce que ce n’est pas une quête sans fin et parce que ce n’est pas une quête tout court ! On se fait confiance, on pense à ce qu’on veut exprimer, sans allez plus loin et sans intellectualiser le tout !

Vous n’avez pas pleurer alors que vous pensez que c’est la bonne ? Rassurez-vous, c’est ainsi pour 90% des futures mariées. L’émotion n’est pas systématique pour divers raisons et c’est parfois au fil des rendez-vous de retouches de votre propre que les larmes s’invitent !

Vous avez 2 robes en tête et vous vous demandez comment font les autres femmes ? Il n’y a aucun secret, aucune recette. Revenir au premier point peut aider : la préparation !

La robe se fond à merveille à votre personnalité, votre style et votre morphologie ? C’est la base et en plus vous l’imaginez à merveille dans votre lieu, avec votre amoureux-se ? C’est la bonne. Rien de plus.

 

« On essaie, on réfléchit, on débriefe mais croyez nous, choisir c’est libérateur. Parce que ce n’est pas une quête sans fin et parce que ce n’est pas une quête tout court !

On se fait confiance, on pense à ce qu’on veut exprimer, sans allez plus loin et sans intellectualiser le tout ! « 

Crédits photo: Yann Audic, Courtney Ilfied, Alisson Oughtred, Chloe Lapeysonnie.